Campagne: essuie glace 1977

Essuie glace
0 0
Read Time:4 Minute, 36 Second


Campagne: essuie glace 1977

Cette campagne a débuté le 19 juillet 1977 et a pris le 5 novembre 1977

Baptisée essuie glace et aussi ratissage, Nous avions fait mouvement le 19/07/1977 de Casablanca vers Sidi Bibi puis vers Zaag. Là où a été formé le groupement B constitué au mois de trois unités autonomes d’infanterie.

Aux quelles, alliés des détachements d’appui: Artillerie et blindés  et des services pourvoyeurs dépendant du  matériel et santé.

Après un bref délai, cette armada avait pris positions au sud de Zag. Le premier aout  débuta cette opération.

         Vue générale  sur les zones touchées par cette opération. 

Voici une autre illustration  de nos temps glorieux en tant que combattants marocains.
 

Malgré que je souffrais d’une maladie chronique depuis 1972 et bénéficiaire d’une pension d’invalidité depuis fin 1973, j’ai été au volant d’un camion Kaiser Bureau par manque de conducteurs.

 voici comme illustré,  mon bureau roulant,  mon dortoir ou chambre a coucher. 

J’ai obtenu mon permis  de conduire par hazard du fait que je ne postulais a etre conducteur.  J’étais  agent administratif,  chef du service  des effectifs ( personnel) et polyvalent intellectuel.

Le mois de Ramadan survécu dans les grandes chaleurs d’étéBir Lahlou  et Tfariti. Un coup d’œil au moins.

Mes souvenirs de combattant dans les provinces, sud  du Maroc, récupérées suite à la marche verte de 1975. Le 19 juillet 1977 marqua notre départ de Casablanca vers Agadir Sidi Bibi. Après moins d’une semaine d’arrêt , c’était une autre destination vers Zag. Là où nous avons fait jonction avec d’autres unités pour former un Groupement baptisé ou dénommé « Groupement B ». Tout placé sous le commandement de Monsieur le Colonel Mohamed Ben OTHMANE. https://m.youtube.com/watch?v=NTRgG2ipwyI Après un court arrêt dans la localité ou garnison de Zag, c’est un déploiement du groupement nouvellement créé au delà de Zag sud. Voici un aperçu illustré des zones ratissées. Le 1° août , dans de grandes chaleurs , débuta cette opération essuie-glace ou ratissage. La première étape est d’atteindre Bir Lahlou. Mais, nous étions à l’arrêt dans plus ou moins quatre jours à cause dun hélicoptère atterrit chez nous quelques parts à Lahmada et tombé en panne. Il faillait attendre sa réparation. Amener une pièce de rechange par autre alouette. 

   Ça nous a causé le manque de l’eau. A notre arrivée à Bir Lahlou, nous étions approvisionnés par helico. en viande jugulée et tomates. Il nous faut de l’eau potable, le seul puits de Bir Lahlou est à très bas débit. A peu près deux journées nous quittons envers Tfariti. A cause de la soif, la chaleur et le manque de nourritures exceptée la sardine et la farine à pétrir soi-même, une catastrophe à été évitée de justesse.   https://m.youtube.com/watch?v=LX_uGI6wOZ8&t=48s   A notre arrivée à Ras Irni, dans mon unité d’origine environ seize jeunes soldats ont perdu la vie comme martyrs. Inhumés là et au cours de la nuit, le haut responsable de la zone sud arriva sur les lieux par hélicoptère accompagné par un médecin. Ainsi, des ordres ont été données pour préparer du thé avec sel à tous ceux qui ont été dans un état grave. D’autres mesures ont été prises. Cette catastrophe a été évitée par miracle. Cette opération continue. A notre arrivée à Tfariti dans une soirée de ciel nuageux et de pluie très légère c’était un peu de fraicheur pour nous. Less équipes médicale et de génie  ont pris les mesures nécessaires pour nettoyage ou curage de quelques deux ou trois puits pour permettre un ravitaillement en eau potable dès le lendemain. Un régiment d’infanterie mécanisé a été mis sur pieds et constitué généralement par des unités a fait partie du corps expéditionnaire des FAR ayant participé comme appui à l’armée égyptienne en 1973. Suite à cet avènement, les deux GLS ont pour mission d’approvisionner en vivre, à partir d’Es Smara , ce régiment nouvellement créé et ayant Tfariti comme garnison.

Ainsi, nous avons fait mouvement vers Amgala. A mi-chemin  près de Mhiris, un des deux GLS a pris position sur quelques hauteurs. Mon unité d’origine a continué le mouvement vers  Amgala. La rentrée  à Amgala était vers mi-nuit. Au couché du soleil, nous traversâmes une zone minée . Trois camions Kaiser ont été sautés sur mines. Mais grâce à Dieu aucun dégât personnel . Quant aux camions touchés, seul la roue ayant existé ces engins destructeurs est à remplacer. Parmi ces équipes pourvoyeurs celle de maintenance  véhicules agissait avec agilité très remarquable pour remettre tout véhicule en route. Notre arrivée ou entrée était vers mi-nuit. C’est le mois de Ramadan, je jeûnais .  C’était le plus jour jeûné dans vie. Avec quelques gorgées et quelques dates je rompa le jeune. Interdît d’allumer la nuit pour cuisiner,il faut attendre la levée du jour. Ainsi, j’ai rompu le jeun pendant deux jours pour reprendre mes forces. Puis, j’ai repris pendant le mouvement  jusqu’à Es Smara et repris chemin jusqu’à Tfariti. Aïd El Fitr , nous l’avons célébré à Tfariti. Après nous quittons cette garnison suivant le même itinéraire vers Es Smara. Laissons derrière nous le RIM là où a été créé.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *